« Paris, mots dits »-2010

Quand la mélancolie m’envahit …Quand le chagrin m’étourdit …Quand la nostalgie se garnie …Quand les cloches m’ennuient … Je reste et je prie…Oh PARIS je te maudis

Je te maudis …car j’ai fuis … Je te maudis …car mon cœur t’as pris …Et quand destin s’accomplit…Une image surgie … Un son m’en envahit … Et voilà, qu’Amélie … Sur une chaise jaillit … Sans jalousie … A travers un rideau noirci … Sa main, me tendis … Soit, une question surgit … Est-ce de l’âge, j’ai pris ? … Est-ce de la fatigue, m’a pris ? … Est-ce ma confiance, m’enfuis ?… Est-ce un signe, j’attendis ? … Eh bien Oui !!!! … Rien n’est plus simple pour l’ouïe … A voir une image fit … Je remercie ma vue et mon ouïe  … Car de paris …j’ai jouis… grâce à dieu, il existe l’oublie … La vie on l’oublie … La mort on l’oublie … Le temps aussi … Mais si et seulement si on veut finir à Paris… Quant à moi, le temps hélas m’a pris … Et pour relever le défi … Des centaines de photos j’ai pris … Probable une, m’extasie … Voilà tout concernant mon pari